Je mangerais bien un bon steak de cheval

(et autre débilités politiquement in-correctes du vendredi, juste en passant vite fait pour se détendre)

Bon. Je recommence. Mais à force ça m’énerve de devoir toujours faire attention à tout ce que je dis… je vous en avais déjà parlé  un peu là aussi et aussi ici en fait… donc un peu partout.

     Mangeons tous du cheval, dans un restaurant child-free, en écoutant Marilyn Manson !

CECI EST UNE ALERTE MANCHOT

(Pas de bras Pas de chocolat… pas d’humour, pas de lecture de la suite !)

N’ALLEZ PAS PLUS LOIN SI VOUS NE LE VOULEZ PAS

N’ALLEZ PAS PLUS LOIN SI VOUS NE POUVEZ PAS LE SUPPORTER

Quand donc sont arrivés dans notre société les préjugés moraux sur des actions qui ne nuisent à personne ? Des religions ? Du puritanisme à l’américaine ? de l’ignorance ? ou de l’envie de se ressembler tous, sans accepter les opinions des autres ?

On va montrer du doigt le mangeur de cheval qui tue un animal si innocent et encourager les éleveurs de bétail. Quelle différence pourtant entre ces animaux ? La beauté ? Je vous renvoie à votre Hippias Majeur monsieur, et peut-être par la même occasion sur les bancs d’une l’école que vous avez quittée trop tôt.

On va bannir le métalleux ou le punk ou le rappeur, qui se défoule sur une musique emplie de haine. En oubliant que les plus grands bourreaux décapitaient sur Wagner et Mozart (que je rêverai d’ailleurs de voir aujourd’hui avec une Fender Stratocaster… ils ne feraient pas du Zaz, c’est moi qui vous le dit !). Et qu’en leurs temps ceux qui sont dits aujourd’hui classiques étaient aussi conspués.

Les libres-penseurs ne gagneront peut-être jamais le combat de la liberté d’expression et du droit à l’existence qu’ont déjà gagné de haute lutte les noirs américains (olala! pas politiquement correct comme terme ! m’en tape, moi j’suis beige et on me dit blanc, est-ce que je dois m’insurger aussi ?) même si on dirait que ce n’est pas gagné finalement, et les LGBT lors des derniers combats de rue qu’ils ont du livrer. 2373372507_1Devront-ils donc aussi s’ériger en minorité persecutée ou en ours noir et blanc à la tronche trop mignonne pour survivre… dans un zoo d’ailleurs peut-être, ou dans un bocal de formol sur l’étagère d’un musée…

Mais les libres-penseurs s’en moquent, et peut-être même emmerdent ceux qui ne les aiment pas 🙂

Donc.

Non, je n’aime pas les enfants qui braillent, les religions et les religieux, les démonstrations de connaissances futiles, les gens qui insultent un père devant son fils, les cons en général, ceux qui jugent sans en avoir le mandat, ceux qui se plaignent sans agir, ceux qui ne gagnent pas leur gloire à la sueur de leur talent (pourquoi certains doivent faire un télé-crochet pour essayer de devenir célèbres, alors que d’autres commencent dans leur cave, et à force de talent et de travail un jour percent… ou non, mais toujours avec passion et honnêteté intellectuelle), et par contre j’adore manger du cheval !

Bref.

#FuckTheFish et puis c’est tout !

(ah ça fait du bien 🙂 aller, à plus pour un truc plus sympa !)

PARTAGEZ, LIKEZ, COMMENTEZ, LACHEZ-VOUS !! ET VIENDEZ SUR FACEBOOK !!

4 commentaires sur “Je mangerais bien un bon steak de cheval

  1. Ben alors tu n’aime pas grand monde 🙂
    il faut pardonner..ou accepter…de peur de finir comme eux
    j’aime pas le goût du cheval, après c’est de la viande tout comme la vache ou le cochon

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s