Les hippopotames #3 – Le héros dort dans la boue !

(les hippopotames est une série sur la survie au travail et plus généralement dans tous milieux hostiles 🙂 à voir les épisodes #1 et #2)

Il est donc arrive ce moment magique de la rencontre.

Ce moment où le petit prince enfin s’est approché aussi prêt qu’il le peut du renard et qu’il peut enfin lui faire un méga-hug ! aller ! c’est parti ! (vous voyez la gueule du petit prince si au lieu du renard, on lui mettait un hippopotame !).

On a tous en nous de l’agressivité et on aime la mettre en scène comme dans un film d’action beau et bien ficelé. On aime se montrer le plus fort, on ne comprend pas bien pourquoi d’ailleurs, mais ça nous donne des frissons et une sensation étonnante de supériorité, enfin c’est comme ça que notre cerveau interprète ce surplus phénoménale d’adrénaline qui nous envahi. Mais souvent (voir Hippopotames #1) on finit par se faire dévorer tout cru par ceux qu’on dévorait jusque là. Et puis c’est pas une vie de s’enfermer dans la terreur de ce qui pourrait bien arriver… bref, je vous renvoie à l’épisode 1.

Il est un animal, qui n’a pas trop peur lui. Un animal qui, encore une fois, ce n’est pas un reportage animalier, mais juste la description des caractères humains vu par le prisme des légendes qui entourent le comportement de certains animaux, n’est pas facile à tuer du tout.

Voyez cette vidéo :

Ces félins dits redoutables n’arrivent pas à venir à bout de notre héros éponyme. Cet animal a priori paisible qu’est l’hippopotame est à la fois inattaquable et redoutable.

Inattaquable…

…car imprenable ! impossible de planter les crocs dedans, il est rond (rond comme un ballon et pac-manplus jaune qu’un citron… ok, je sors), glissant, costaud, et doté d’une bonne inertie. Qu’est ce que c’est donc que l’inertie ? mot que tout le monde emploie souvent mais d’après ce que j’ai pu constater, sans vraiment savoir à quoi ça correspond exactement. L’inertie c’est la capacité d’un corps, d’un système à ne pas changer d’état. C’est à cause du principe d’inertie qu’un paquebot met des plombes à s’arrêter, qu’une voiture est plus difficile à pousser qu’un caddie de supermarché. Ah ben voilà ! exactement la bonne illustration. Plus on remplit un caddie de supermarché, plus il est difficile à mettre en marche, à arrêter et à faire tourner dans les allée, eh! voilà, les forçats des courses du samedi font tous la douloureuse expérience de l’inertie. Et c’est la même chose dans les comportements. Parfois agaçant même, le comportement très inertiel de l’hippopotame, qui vit sa vie, sans rendre les coups, peut paraître agaçante, mais elle peut vous sauver la vie dans bien des situations. Attention, sans entrer non plus dans l’inertie la plus absolue à travers laquelle vous avez voyagé durant votre adolescence par exemple, ou de celle du cadavre le plus absolu… d’ailleurs un corps inerte n’est a priori par définition pas un corps sans vie.

Bref, notre hippopotame est inerte, enfin, il a une forte inertie. On l’attaque, il continue son petit bonhomme de chemin, presque tranquille. Il voit bien qu’on essaye de le briser et de le manger, mais il s’en tamponne. Et c’est ce que nous devrions faire également. Combien de fois au quotidien, dans le travail, dans la vie de tous les jours, se sent-on attaqué et riposte-t-on immédiatement, sans autre forme d’analyse ou de procès. Le résultat est qu’il faut un mort forcément, on ne peut pas laisser un animal blessé, il est encore plus dangereux qu’en pleine forme (mais nous y reviendrons dans l’épisode suivant). Pourquoi doit-on agir forcément de cette manière, c’est inutile, improductif, et ça nous fait plus de mal qu’à ceux qui nous attaquent. L’inertie, le Go Fuck Yourself, le #FuckTheFish sont les meilleurs moyens de défense, et de survie. Il ne nous est pas donné beaucoup de temps à vivre. Autant le rendre plaisant. Et les hippopotames finissent par se reconnaître entre eux, et à devenir des bandes où il fait bon vivre. Sans tomber dans le communautarisme soixante-huitard, il est quand même bien plus plaisant de vivre entre personnes bienveillantes qu’entouré de salopards 🙂

Cependant, les lions en sont pas des lions dès le matin, sauf de rares exceptions, mais elles existent (j’ai des noms !). Et il est intéressant de se demander toujours si on n’est pas le lion de quelqu’un d’autre sans le vouloir. Ou si on ne transforme pas les autres en lion par notre attitude. Personne (sauf ceux dans ma liste de noms 🙂 ) ne se lève le matin en voulant aller faire chier les autres. Chacun a envie de passer une bonne journée et chacun a envie de prendre du bon temps, de faire de belles rencontres et d’assouvir ses passions. Même si parfois la biologie, le fric et les hormones prennent le dessus, en dehors encore une fois de la liste précitée, les gens sont plutôt bons de base. Car ils veulent du plaisir, d’endorphine et le meilleur moyen d’en avoir est d’être cool et bien attentionné. Mais bref, ne soyons pas trop baba-cool car ce n’est pas le monde des bisounours tout de même. Et même notre héros pachyderme sait être…

…redoutable

En effet, et les statistiques me donnent raison, l’hippopotame est (bien que loin derrière le moustique, mais on avait déjà dit qu’on ne parlait pas des insectes) l’un des animaux les plus dangereux au monde. Un des principaux tueurs du règne animal. Alors qu’on vient de le décrire paisible, il est finalement aussi à redouter… mais qu’est-ce que c’est que cette théorie qui part dans tous les sens !!!!!!??????

Si vous êtes prêts à aller plus loin, je vous donne rendez-vous très vite dans l’épisode #4, et je vous dirai tout sur le pourquoi donc il faut être redoutables, mais pas un chasseur.

GO TO HIPPOPOTAMES #4

#FuckTheFish 

Merci d’être de plus en plus nombreux à suivre ce blog, et à le commenter, ça fait vraiment plaisir. N’hésitez pas à venir raconter vos pensées aussi sur Facebook et Twitter !

PARTAGEZ, LIKEZ, COMMENTEZ, LACHEZ-VOUS !! ET VIENDEZ SUR FACEBOOK !!

2 commentaires sur “Les hippopotames #3 – Le héros dort dans la boue !

  1. Il faut toujours se méfier de l’eau qui dort…
    Je pense que l’hippo à un moment ou un autre, va péter les plombs, et là….ça va faire très mal, les agresseurs le trouvent trop gentil et ne se méfient pas assez, c’est pour cela qu’il va gagner.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s