Résonance et catalyse

Salut à tous !

Après avoir vécu une journée assez particulière il y a quelques jours (semaines ?) en ayant vu un de mes articles partagé par une star de youtube, qui finalement ne donnera pas suite à ma proposition d’article en commun à quatre mains (c’est beau ! ça rime !), mais ce n’est pas grave, ce n’était pas le but final, et ayant atteint les 1124 vues en une journée (record absolu qui pourrit bien mes statistiques WordPress, et m’empêche de les utiliser proprement… dit le gars qui était comme un gosse toute la journée quand ça lui est arrivé 🙂 ) je me suis demandé ce qui faisait que certains articles, vidéos, blogs ou personnes avaient d’un coup du succès sur internet.

Ok, il y a le travail, le talent, répondre à un besoin des internautes, et après beaucoup d’attente, de SEO, de participation à des forums multiples et variés, un jour, sans comprendre, les stats explosent ! Et on se rend compte parfois que c’est parce qu’on a été retweeté, reblogué ou partagé par une super-star.

C’est ce qu’on va appeler le phénomène de catalyse d’une star d’internet.

Qu’est-ce que c’est donc que la catalyse et les catalyseurs ?

Un catalyseur est un élément qui influe sur la cinétique (la vitesse) d’une réaction chimique, sans apparaître dans le bilan de cette réaction car il n’est pas consommé durant cette dernière.

Les catalyseurs que vous connaissez tous sont ceux contenus dans votre pot d’échappement, et qui ont pour fonction de réduire la présence de gaz nocifs, en accélérant leur transformation en gaz moins dangereux.

(j’ai perdu tout le monde ?). Donc c’est un truc qui réagit avec les éléments du réacteur chimique pour aller d’un élément A à un élément B plus vite (ou moins vite, ça dépend ce qu’on veut), et qu’on retrouve à la fin dans le même état qu’on l’avait introduit.

Et l’analogie fonctionne à tous les niveaux car comme ses illustres sœurs chimiques et biologiques, la catalyse par star d’internet nécessite plus d’étapes (celle par exemple où il va partager une de vos publications), mais chacune étant plus rapide (apportant plus vite des vues sur ladite publication), la réaction totale est bien plus rapide également (vous atteignez plus vite un nombre de vues voulues… et parfois même pas imaginé 🙂 ).

Donc illustration !

Je veux des vues sur mon blog (et que les gens réagissent et participent, ça, ça n’est pas arrivé avec l’exemple qui va suivre… dommage 🙂 ). Le chemin habituel est de publier très régulièrement des articles intéressants, d’être suivi et partagé, de commenter et d’être commenté, d’avoir de temps en temps un article génial ou une vidéo terrible, et de persévérer.

La catalyse consiste à amadouer (plaire à, susciter l’intérêt de, faire marrer ou faire pitié à) un internaute connu (le catalyseur) pour qu’il booste votre blog.

Il ne va interagir avec vous que très légèrement (un retweet, ou un commentaire), mais par contre la vitesse à laquelle vous allez atteindre un certain nombre de vue que vous vous étiez fixé va exploser. Et lui (le catalyseur) reste intacte, et identique à la fin du processus à ce qu’il était à son début. Il n’a fait, pour pousser très loin l’analogie, qu’acte de présence, et sa présence seule a boosté tout le bazar.

Je l’ai vécu. Cela n’apporte pas ou peu de vrais lecteurs, et surtout pas du tout de commentaires dans le cadre de mon expérience. Ça fonctionne mieux pour les chaînes Youtube a priori (faut dire que se bouffer les articles de plus de 1000 mots de la blogosphère, comme celui-ci, nécessite du courage). D’ailleurs la plupart des Youtubeurs connus vous le dirons, ou le disent dans leurs FAQ, ils ont souvent été propulsés (leur gloire a été catalysée) par un autre plus connu à l’époque, et qui a mis en avant leur travail.


Et puis il y a l’entraide, voire parfois la cosa nostra de l’internet, des mini-mafias de groupuscules qui se partagent les uns les autres pour profiter ensemble de leurs abonnés et talents respectifs.

Alors, oui ça semble s’apparenter à de l’optimisation de bas étages, du type « c’est l’optimisation de chacune des variables en fonction des autres et non séparément qui permet d’atteindre un optimum global » (Gladiator… ou pas 🙂 ), oui, ça fait très baba cool sur le plateau de mille vaches, mais en fait c’est très sérieux !

Mais c’est quoi donc la résonance ?

C’est un phénomène que vous expérimentez tous tout le temps. Il nous entoure, nous distrait souvent, et parfois est dangereux ! (et non ce n’est pas votre belle-mère).

Définition : Augmentation de l’amplitude d’oscillation d’un système physique lorsque celui-ci est excité au voisinage de l’une de ses fréquences propres. (ne réinventons pas l’eau chaude, ceci vient de )

C’est ce qui permet aux instruments de musique à cordes ou à vent de fonctionner, c’est ce qui produit les sons.

C’est ce qui permet de capter les ondes radio.

C’est aussi un phénomène dangereux dans le cas du vent qui fait vibrer le tablier d’un pont jusqu’à ce que les oscillations amplifiées par le phénomène de résonance l’entraîne à la rupture (voir la vidéo du pont de Tacoma).

On étudie même le fréquences propres des structures des grands stades pour s’assurer que les supporters frappant des pieds au sol en rythme pour encourager leurs équipes ne vont pas faire entrer les gradins en résonance, les menant à un effondrement. (ne rentrons pas dans les détails de la fréquence propre, mais en gros c’est la fréquence à laquelle un système oscille quand il ne subit aucune force ou sollicitation externe).

Et c’est l’amplification induite par ce phénomène de résonance qui nous intéresse ici.

On va l’illustrer simplement par une balançoire (en plus tout le monde aime les balançoires, mais si !). Quand on se lance sur la balançoire thumbnail(avec un peu d’élan initial) on oscille. Puis à chaque passage, on va, soit aidé d’un ami, soit aidé d’un petit mouvement de reins, apporter de l’énergie cinétique supplémentaire à la même fréquence que notre oscillation propre, et hop! on va de plus en plus haut.

Energie potentielle et énergie cinétique

Pour faire très simple, et dans le contexte qui nous intéresse, l’énergie totale d’un système, en ignorant les frottements et autres pertes, est la somme de l’énergie potentielle et de l’énergie cinétique. L’énergie potentielle est à interpréter comme une réserve d’énergie utilisable et transformable en énergie cinétique.

En gros. Hulk est en haut d’une falaise. Je le prends lui parce qu’il ne craint pas grand chose. Son énergie potentielle est au max, il a la potentialité maximum (la hauteur de la falaise) de la transformer en énergie cinétique, mais il ne bouge pas, au mieux il hurle, donc mon énergie cinétique est nulle.

Hop, il saute. Au fur et à mesure qu’il descend, sa vitesse augmente (son énergie cinétique aussi, car proportionnelle au carré de la vitesse) mais comme il a de moins en moins de chemin potentiel à parcourir, son énergie potentielle diminue. Arrivé au ras sol (à l’instant juste avant qu’il ne soit arrêté par la surface, où là c’est un autre phénomène qui rentre en jeu… mais les chocs durs, mous et les transferts d’énergies, ça sera pour une autre fois), il est à sa vitesse max, énergie cinétique à fond, mais son énergie potentielle est consommée.

L’analogie peut s’employer tous les jours et les termes sont même déjà dans notre langage. Quelqu’un qui a du potentiel n’est pas forcément quelqu’un qui le transforme en réussite, mais quelqu’un dont on sait qu’il peut le faire.

Vous voyez où je veux en venir ?

Certains blogueurs se regroupent, se propulsent les uns les autres, se donnent les uns les autres un petit coup d’énergie supplémentaire, et en obtiennent tous un retour (contrairement au catalyseur qui n’est pas atteint par la réaction). Et d’un coup l’énergie cinétique (la visibilité sur les réseaux, plutôt la vitesse pour atteindre un certain niveau de visibilité) de tous augmente.

Cependant, pour encore plus d’efficacité, cette résonance collective doit se faire entre internautes de même niveaux ou de niveaux très proches, sinon cela crée un déséquilibre et les plus connus deviennent des catalyseurs simplement pour les autres.

C’est pour cela que les Youtubeurs font de plus en plus de vidéos en commun qu’ils partagent sur leurs différentes chaines, ou qu’ils se citent les uns les autres, ils amplifient ainsi le phénomène autour de chaque acte. Ils ont tout compris, et ils ont raison de le faire, cela permet une meilleure diffusion. C’est encore un phénomène de résonance, mais optique cette fois. Comme avec du sodium qu’on éclaire dans un ballon sous vide. La lumière de la source est diminuée (un peu absorbée) mais alors chaque atome, spontanément va devenir une source d’émission de lumière.

D’ailleurs nous faisons pareil à notre niveau ! Grâce à Blogueurs-francophones, nous nous regroupons, nous nous partageons, et nous likons les uns les autres (c’est limite comme expression…) pour nous émuler et nous propulser.

Aidés par le principe de synchronisation de Huygens, nous nous alignons tous afin de suivre cette règle tacite d’entraide. Et ça marche ! Le trafic augmente pour chacun d’entre nous. Nous cumulons même les deux phénomènes, notre résonance collective et la forte catalyse de Blogueurs-francophones.

Principe de synchronisation de Huygens

Faites-le vous même. Mettez deux pendules sur une même table, proches, ou le long d’un mur. Regardez bien… ils vont finir par synchroniser leurs oscillations.

Et voilà my friends !

Comme vous pouvez le voir, tous les phénomènes scientifiques ont des analogies dans la vie courante, c’est d’ailleurs ce qui les rend intelligibles (sauf pour la mécanique quantique…), et même parfois il y a des analogies entre phénomènes ou principes physiques (on parlera des ressorts et des condensateurs, des amortisseurs et des résistances).

J’espère que c’est clair, et que cela a illustré pour vous à la fois deux phénomènes physiques/chimiques majeurs et aussi deux phénomènes de la société virtuelle remarquables. En tout cas ça m’a ramené des années en arrière toutes ces histoires.

Merci à tous ceux qui liront et commenteront. Et alors ceux qui partageront, je n’en parle même pas.

Bref.

Catalysez bien, résonnez autour de vous et #FuckTheFish !

PARTAGEZ, LIKEZ, COMMENTEZ, LACHEZ-VOUS !! ET VIENDEZ SUR FACEBOOK !!

 

11 commentaires sur “Résonance et catalyse

  1. Bon…

    J’aime bien quand tu poses la question « (j’ai perdu tout le monde ?) » après la définition du catalyseur..

    Pour la plupart d’entre nous ( Les humains qui utilisent youtube pour regarder le conflit des lopez ou le dernier clip de Beyoncé ), faire le rapprochement entre la définition du catalyseur et l’exemple que tu as donné, c’est transformer notre cerveau en fondue bourguignonne! 🙂

    Mais je préfère le paragraphe suivant :

    « Alors, oui ça semble s’apparenter à de l’optimisation de bas étages, du type « c’est l’optimisation de chacune des variables en fonction des autres et non séparément qui permet d’atteindre un optimum global » (Gladiator… ou pas 🙂 ), oui, ça fait très baba cool sur le plateau de mille vaches, mais en fait c’est très sérieux ! »

    => FONDUE SAVOYARDE

    et après HULK..

    => notre cerveau vient de se transformer en LEVURE DE BIERE

    Après Huygens ou le Sodium (au choix ..)

    => ( ) <= Le Vide

    Mais moi, j'ai tout compris !! ( oui je me la pète ), même si il m'a fallu un peu de temps pour digérer les 2 fondues.

    Mais j'aimerai quand même que tu m'explique un truc : qu'est-ce que vient foutre un tablier de cuisine qui résonne sur le pont ?……

    Aimé par 1 personne

  2. Est tu sure, mon ami, que la mécanique quantique n’a pas des analogies dans la vie courante? Et si ces sont les êtres humains qui ne sont pas équipes pour remarquer ces phénomènes? Juste parce que tu ne le vois pas ca n’existe pas, c’est un peu short, non? Allez, on part dans ce sujet? ca m’intéresse!

    Aimé par 1 personne

  3. Le minimum à faire après un article de la sorte c’est de commenter. 🙂

    Un article qui demande de se concentrer un minimum pour être lu ça fait du bien de temps en temps. :p

    Ta théorie est intéressante et j’adhère totalement au fait de s’entre-aider entre blogueurs.

    Petite question : Le jour des 1000 visites, combien de temps en moyenne les gens sont restés sur le blog ?

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire.
      Ils ne sont pas restés longtemps. J’ai eu surtout des visites sur l’article RT puis un peu sur ceux qui y étaient liés. Mais c’est tout.
      Donc pour être pérenne il fait qu’il y ait une certaine continuité dans l’action, c’est pour ça que je crois plus à la résonance qu’à la catalyse.

      J'aime

      1. Ouaip la catalyse nous rend euphorique un temps et finalement c’est pour pas grand chose étant donné qu’il s’agit de « vues » et pas vraiment de nouveaux visiteurs. La quantité au détriment de la qualité.

        Peut-être aurait-il fallu que le catalyseur soit dans la même catégorie que ce qu’il a « propulsé » ? Autrement dit, Bruce faisant des vidéos, la catalyse aurait eu plus d’effet si l’élément avec lequel il aurait interagi avait été une vidéo ?

        Pour les blogueurs, le catalyseur doit-il être aussi un blogueur ? Pour ma part, peut être bien. 🙂

        (j’ai relu une deuxième fois, ton article, je l’aime beaucoup 🙂 )

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s