Je n’aime pas vieillir…

Non, je n’aime pas vieillir ! parce que vous, vous aimez ça peut-être ?

Je n’aime pas sentir que je n’ai pas réussi à faire tout ce que je voulais pour des raisons sur lesquelles je n’ai aucune influence.

Je hais cette appartenance à l’espèce humaine qui me donne une espérance de vie si courte. Je hais vivre sur cette planète dont l’alternance jour/nuit est si rapide qu’elle ne me permet pas d’aller au bout de ma fatigue et d’épuiser tout ce qu’une journée peut m’offrir en m’obligeant à me conformer au repos forcé et à l’inactivité. J’exècre ce Soleil qui joue avec notre planète comme avec une bille, et la fait repasser trop vite par cet éternel moment où tout doit recommencer sans cesse.

Pourquoi les années sont-elles tellement le reflet les unes des autres ? Pourquoi cette répétition sournoise des évènements qui ne fait qu’accélérer leur enchaînement ? C’est une torture insoutenable durant laquelle on ne sait plus s’il faut qu’on se jette vers l’avenir pour aller le plus loin possible, ou s’il faut qu’on se cramponne au passé de toutes nos forces pour ne pas le laisser s’éloigner à jamais…

Je déteste voir mon intelligence se transformer en expérience et que le monde m’interdise de créer, car il est plus intéressé par la reproduction de mes succès passés que par ceux que je n’ai toujours pas accomplis. Mais moi, je veux encore pouvoir surprendre. Je veux encore faire sourire et pleurer. Je veux encore pouvoir aimer et être séduit. Je veux que les habitudes soient immolées dans un feu de joie autour duquel nous nous enivrerions tous jusqu’à la folie, sans peur d’un lendemain qui n’existerait plus et ne pourrait plus nous emmener vers notre fin.

Je ne veux pas de ce chemin tracé. Je ne veux pas avoir été programmé pour naître, procréer, éduquer, transmettre et disparaître. Pour la survie d’une espèce. Je ne suis pas une fougère. Et je ne veux pas d’un dieu pour me faire croire qu’une autre vie m’attend pleine de réponses à mes interrogations, pleine de bonheur éternel, dans le but unique de me faire renoncer à tout ce que je pourrais obtenir de celle-ci.

Oui, j’ai peur de la mort. Je n’ai pas honte et ça m’angoisse depuis toujours. Chaque jour qui passe je sens son souffle glacé de plus en plus présent, et j’ai de plus en plus de mal à résister à son aspiration alourdi que je suis par la charge toujours grandissante de mes regrets et occasions manquées. De toutes ces choses que je n’ai pas faites, que je n’ai pas osé faire, que je ne ferai jamais parce que notre société à inventé la rancoeur et les remords, la haine et la honte.

J’ai maintenant atteint ma demi-vie. En tout cas je pense y être compte tenu de ma consommation de cigarettes et du peu de progrès que la médecine fait pour l’instant contre les maladies qui en découlent. La société me dit que je suis un quidam standard, plutôt sympa et qui n’a pas à se plaindre. C’est vrai. Suivant les critères de jugement du monde dans lequel je vis, tout va bien. Connerie ! Je n’ai rien fait. Rien achevé. Et je ne veux pas que cela arrive à la dernière minute. Je ne veux rien laisser à un futur dont je ne ferai pas partie. Je veux en être ! même si je n’ai aucune idée de comment faire et que ces échecs répétés à essayer s’accumulent sur la pile de mes actes manqués…

Non, je n’aime vraiment pas vieillir. Alors ne comptez plus pour moi mes années, ces chiffres sont une horreur. Pour les plus jeunes, ne me donnez plus vos dates de naissances, qui me font jalouser tout ce que vous allez vivre de plus que moi. Pour les plus vieux, arrêtez de me dire par quoi vous êtes passés dans l’espoir que je reproduise vos modèles. Et si jamais ce que je fais ou dis vous choque, vous ébranle dans vos certitudes, ou vous dégoûte, dites vous que ce n’est pas si grave, ce n’est pas contre vous que j’agis, c’est pour moi 🙂 , alors laissez-moi pour fou, ou au mieux accompagnez-moi, il y a assez de place pour nous tous dans mon délire !

Je ne serai jamais rockstar ou écrivain, mes idées ne révolutionneront certainement rien, ils ont trouvé le boson de Higgs sans m’attendre et je ne dirigerai jamais d’entreprise phare… c’est acté. C’est trop tard. C’est raté. Mais au lieu de me plaindre, et de m’enliser, je vais faire mon petit bout de chemin comme si c’était encore possible, vous venez avec moi ?

Vous allez réellement mourir, et rien de mieux ne vous attend nulle part ! alors bordel, éclatez-vous, chérissez vos amis et vos proches, ne vous endormez jamais, vraiment jamais, en ayant en tête un regret ou un remords… si c’est le cas, relevez-vous tout de suite, la fatigue attendra, et agissez ! et surtout, n’oubliez pas,  #FuckTheFish !

PARTAGEZ, LIKEZ, COMMENTEZ, LACHEZ-VOUS !! ET VIENDEZ SUR FACEBOOK !!

et juste pour le plaisir…

 

4 commentaires sur “Je n’aime pas vieillir…

  1. Je suis dans un pays lointain, et tu as impacté ma vie. Pas profondément certes, mais tu as eu un effet certain. C’est vexant pour ma personne de lire cet article. Ce commentaire sera supprimé sous peu, c’était juste une remarque en passant.

    Aimé par 1 personne

  2. Nous faisons ce que nous pouvons, avec plus ou moins de volonté et de conviction, mais au final…des regrets nous en aurons toujours.
    Pour ma part, régulièrement je me remémore les instants de bonheur, sans tomber dans la nostalgie, me dire c’est bien mon gars, me dire que parfois je n’avais rien fait pour, alors plus tard, j’aurai encore des surprises certainement…
    La vie est belle

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s