Dan Brown – Origine (Robert Langdon 5)

Dan Brown – Origine (Robert Langdon 5)

CVT_Origine_3206.jpg

J’ai triché ! Bordel les mecs, j’ai triché… ce n’est pas la première fois que je succombe, mais c’est la première fois que je l’avoue. J’ai eu beaucoup de route ces derniers temps et ne voulant pas perdre le rythme je suis passé aux livres audio. Mais vous savez quoi ? Je n’ai pas honte ! Non seulement parce que c’est toujours mieux que de spoiler des résumés pour faire croire qu’on a réellement lu un ouvrage, et aussi car j’ai toujours été agréablement surpris de l’excellent travail des lecteurs de ces romans. Donc je recommencerai sans aucune gêne. Pas pour tous les livres, simplement pour ne pas perdre le rythme, et peut-être même pour en lire plusieurs à la fois. Un moi-même et un autre par un lecteur tiers. A voir.

Bref. Il n’empêche que cela m’a permis de me frotter à ce dernier Dan Brown, et que j’ai été… disons, laissé sur ma faim.

En un mot, c’est long à crever de descriptions inutiles et de flashs-backs sans intérêt… ça tartine pour tartiner, et le livre tiendrait facilement en 90 pages avec la même faible intrigue.

Au début, j’étais pourtant ravi. On sent le meurtre venir, dans une ambiance de rejet des religions (autant vous dire que ça me faisait chaud au coeur comme thème), la gonzesse indispensablement sûre d’elle et féministe qui servira de second rôle apparaît rapidement aussi, et elle est gourde à souhait, les méchants sont bien comme il faut c’est à dire méchants, perdus, presque attendrissants, les ambigus (dont on ne sait s’ils sont gentils ou méchants avant la fin) sont bien croqués et Langdon (qui à cause des films a maintenant dans mon esprit le visage de Tom Hanks) tient convenablement la baraque. On se dit donc qu’on est dans un fauteuil et qu’on va se faire transporter jusque sur l’autre rive sans coup férir mais plein d’entrain et d’excitation.

Ben que dalle ma vieille…

Car très vite, c’est très chiant… je suis désolé je n’ai pas d’autre mot. J’aurais pu dire ennuyant, mais ça ne reflétait pas assez les soupirs que j’ai poussé à chaque virage mou du scénario. Il n’y a qu’une énigme à résoudre. Les révélations sont d’une platitude sans nom et ne font que s’appuyer sur des faits scientifiques réels sans rebondissement, sans effet de surprise, sauf pour ceux qui auraient quitté l’école trop tôt. Alors oui. Sont abordés les thèmes du clergé, des sciences, de l’évolution… de la coexistence de tout ça. Puis même de certains dogmes religieux qui volent en éclat, dans un remake hispano-pontifico-royal de Brokeback Mountain, je n’en dis pas plus… et ça frôle d’ailleurs le ridicule à ce stade là de l’intrigue. Mais aucun de ces sujets n’est privilégié, rien ne ressort, on ne sent aucun parti pris.

Le grand final n’a pour résultat que de faire voler en éclats tous les rêves d’une vraie révélation qui anéantirait des pages de lectures dans un « wahoo » murmuré à la découverte de la réalité de ce qu’on tient entre les mains. Il termine plutôt de noyer le tout. Comme si l’auteur qui était bien parti pour faire un beau livre anti-religieux en faisait en fait un anti-athée. Je dirai en fait un pas-anti-rien-du-tout-pardon-excusez-moi-je-ne-voulais-froisser-personne…

Ça reste un livre bien écrit, parce que le gars a une bonne plume, et qu’il peut engager de bons traducteurs, mais on attend mieux de l’auteur de Da Vinci Code. Bien mieux. Au pire à choisir entre le dernier Werber et ça, je vous conseille d’aller au cinéma, ou de continuer les livres de l’auteur sans nom. Sinon, si vous n’avez jamais lu de Brown, essayez-le. S’il vous plait alors vous pourrez lire les autres, bien meilleurs.

Je ne sais pas quoi vous dire d’autres les amis… me suis ennuyé. Donc ça s’arrête là. C’est bien mais pas top. Et la déception est grande, comme de déshabiller enfin la fille du lycée qu’on a toujours fantasmée, pour se rendre compte qu’elle a les jambes aussi poilues qu’un bouc de montagnes, avis aux amateurs !

Allez les amis ! #FuckTheFish !

PARTAGEZ, LIKEZ, COMMENTEZ, LACHEZ-VOUS !! ET VIENDEZ SUR FACEBOOK !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s